Carte postale début 20ème siècle et oeufs décorés en 2015

Patrimoine de Jaligny et des alentours                

JOURNÉE DU PATRIMOINE

   En l'honneur du 50ème anniversaire de l'inscription du château de Jaligny à la liste des monuments historiques, les extérieurs du château ont été ouverts au public le samedi 17 septembre, le matin à 9h30 et l'après-midi à 15h.

Ces deux visites guidées se sont déroulées dans de bonnes conditions et ont fait plaisir à un public venu nombreux, près de 300 personnes au total.  Le château de Jaligny est la propriété de la même famille depuis le règne de Louis IV. L'association des amis du patrimoine de Jaligny remercient monsieur Xavier de Montlaur ainsi que les deux guides du jour : Gilbert Tain et Michel Valette

Cliquer sur une photo pour voir le diaporama en plein écran.

 

C'était il y a 70 ans : la fête patronale de la Sainte Hippoplyte à Jaligny

Galeries des photos de la cavalcade de cet été 1952. Il manque les souvenirs et les commentaires. (Cliquer sur une photo pour voir en plein écran)

La demeure de La Voulte à Saint Léon

   Le samedi 9 juillet, monsieur François Julien a reçu les marcheurs de Sorbier dans le parc de La Voulte à Saint-Léon. Il leur a présenté le parc et la propriété dont il a précisé l’origine. Il s’agit d’un héritage familial qui remonte à la Révolution française, au conventionnel Beauchamp qui a donné son nom à la rue de la mairie de Saint Léon.
   La Voulte au départ n'est pas un château, mais une maison de maître probablement construite par le Conventionnel Beauchamp dans les années 1790. Joseph Beauchamp est né le 26.08.1761 à St-Julien-de-Jonzy (71) et il est décédé le 21.02.1842 à la Voulte, à St-Léon. Avocat à Mâcon, il se fixe à Saint-Léon à la suite de son mariage. Il est juge au tribunal de district du Donjon. Il est élu député à la Convention Nationale (6.09.1792 - 26.10.1795). Il est absent lors du vote de la mort de Louis XVI. Il est député au Conseil des Cinq-Cents (12.04.1799 - 26.12.1799) puis député au Corps Législatif  (25.12.1799 - 04.06.1814).
   Il est devient conseiller d'arrondissement en 1830 puis conseiller général du canton de Jaligny en 1833. Et il a été maire de St-Léon.
   Vers 1880, l'arrière-grand-père de M. Jullien épouse Mlle Beauchamp et fait construire un agrandissement avec une tour, pensant avoir une nombreuse descendance car il est lui-même issu d'une famille de 14 enfants. Malheureusement, son épouse décède à 22 ans  et ils n'eurent que 2 enfants.

Marc de Fradel, seigneur du Lonzat et de Jarrie

Le château du Lonzat, à Jaligny, doit son nom à La famille « de Fradel » originaire de l’ancienne paroisse de Saint Allyre, actuellement de Sanssat, en limite de Saint-Gérand-le-Puy. La locaterie du Lonzat, le long du ruisseau du Lonzat, existent sur le cadastre napoléonien. Et proche de ce lieu est porté « le clos Jarry ». On trouve, sur un acte de mariage à Jaligny, deux signatures : « Fradel du Lonzat » et « Fradel de Jarrie ». On peut donc considérer que le château du Lonzat de Jaligny doit son nom à une branche des « Fradel » qui a voulu se distinguer.

Marc de Fradel a eu 3 fils : Pierre, Jean François et Charles. Jean-François de Fradel s'est installé à Jaligny et a légué le château du Lonzat.

Le nom "de Fradel" n'est plus porté de nos jours en Bourbonnais et il reste un nom plutôt rare en France;

Armoiries de la famille

de Fradel

Cindré Un village bourbonnais pendant la Révolution

   Cindré,  un village bourbonnais pendant la Révolution, a été écrit en 1989, pour  commémorer le bicentenaire de la Révolution française. Il s’est agi de  montrer les transformations concrètes du cadre de vie dans un village  bourbonnais : la mise en place de la première municipalité, la vente des  Biens Nationaux, la création du premier cadastre pour la mise en place  des nouveaux impôts, le nouveau calendrier, la vente de l’église... 
   L’autorité  du maire s’est imposée, la nouvelle organisation administrative a  remplacé le système seigneurial et les hommes se sont adaptés pendant  cette période mouvementée. Mais la Révolution n’a pas bouleversé la vie  quotidienne et les rapports de pouvoir, d’autorité, n’ont pas changé.  Les métayers et les ouvriers agricoles sont restés soumis aux « fermiers  » qui ont remplacé les anciens propriétaires. 
    La France est restée un pays rural dont la propriété terrienne est la première source de richesse.

 

Ouvrage de Michel Valette

publié par l'association de Défense du Patrimoine Est Allier

voir le site de l'association :

RECONSTRUCTION DU MARCHE COUVERT DE jALIGNY

Ce diaporama présente quelques documents sur l'origine du marché. Il est composé de 3 travées qui correspondent à 3 périodes de construction.

La travée centrale est le plus ancienne (1923). La travée frontale date de 1933 et la travée arrière est la plus récente (1953).

Le marché a été bâti à l'emplacement de l'ancien cimetière du village car la place du marché (qui se trouvait à l'emplacement de la poste) était trop étroite.

 

AGENDA

Deux sites à consulter

Voici l'adresse d'un site internet qui met en valeur le patrimoine local.

 

Malone03

 

Allier Tourisme

 

Mon Bourbonnais

Page Facebook de l'association

   Pour suivre les nouvelles publications ou pour commenter des documents, l'association tient à jour une page Facebook :

 

Les Amis du Patrimoine de Jaligny

Pour contacter le site internet

Vous pouvez joindre le site internet des "Amis du patrimoine de Jaligny" par l'adresse mail suivante :

patrimoinejaligny@orange.fr