Patrimoine de Jaligny et des alentours                

Article publié par le journal La Montagne le jeudi 6 janvier 2022, grâce à notre correspondante locale. Merci

QUE CE DOIT ERRE BEAU

Que ce doit être beau,
Dit l’enfant, Chavroches 
Vu d’en haut.
Planté sur son piton de roche, 
Le vieux château, 
Son gros donjon carré, comme un doigt vers les cieux.
Comme il doit être vieux !
Bien sûr qu’il a changé de visage
Depuis le Moyen-Age !
En a-t-il vu des soldats, comtes, chevaliers,
De gentes dames, damoiselles
En robe de brocart et hennin de dentelle,
Des hommes d’armes, des arbalétriers
Et même des Anglais
Qui s’en retournèrent penauds à Calais…

 

La petite église romane et son clocher à peigne,
Sur la placette, le gros marronnier qui saigne,
Tout fleuri. Toutes ces maisons accrochées
A la butte, comme pour être protégées.
Que ça doit être beau,
Chavroches vu d’en haut !
Même le vieux cimetière humble et tranquille
Où dorment côte à côte croyants et mécréants
Loin du monde et des bruits de la ville,
Pour une éternité qui n’est pas le néant.
Et du fin fond des cieux,
Tous assis à côté du Bon Dieu,
Ils doivent aussi se dire : comme c’est beau, 
Chavroches vu d’en haut !

Gérard Guirlinger
1 juin 1990

Photo de David Tablet du 19 juin 2016

Voici une belle poésie pour mettre en valeur le patrimoine. Ce texte a été écrit en 1990 par Gérard Guirlinger qui avait racheté l'ancien café "Au bon laboureur". C'était un homme discret et cultivé qui était sous le charme de sa commune d'adoption. Gérard Guirlinger est décédé en 1997.

LE DRAKKAR ET LE TACOT

    Quelle belle surprise, en bord de route, face à l’auberge de la Besbre, à Chavroches. Après le tacot en miniature, vient d’apparaître un drakkar viking. Leur point commun : ils sont tous les deux sortis de l’imagination et du savoir-faire de Didier Bion, habitant de Chavroches et  conseiller municipal.
   Didier s’est pris de passion pour la création visuelle à partir de bois de récupération : le chêne, l’épicéa et le peuplier. Pour son drakkar, il a utilisé le tronc d’un grand peuplier cassé par le vent. Puis, après avoir fait quelques recherches graphiques, il est passé à l’action avec sa tronçonneuse. Plus d’autres pièces de bois de récupération, du découpage, une toile, de la pyrogravure,  quelques couleurs pour obtenir un ensemble harmonieux.
    L’auberge est devenue le « Repère des Vikings », non loin de l’ancien hôtel Bruet qui fut l’hôtel de la gare de Chavroches. L’imaginaire se mêle à l’histoire pour faire vivre le patrimoine de Chavroches.

 

Cliquer sur la photo pourvoir

le diaporama en plein écran

JOURNÉE DU PATRIMOINE

Pour renouer avec les journées du patrimoine, le village de Chavroches a expérimenté sa première « balade enchantée »

 pour faire découvrir la beauté de son patrimoine et certains de ces trésors.

Église de Chavroches illuminée dans la nuit du 25 au 26 septembre 2021 à l'occasion d'un mariage.

LE CHÂTEAU DE CHAVROCHES EN 1686

Depuis le 16ème siècle, la châtellenie et le château de Chavroches appartenaient aux seigneurs de Lapalisse, d'abord la famille de Chabanne, puis la famille de la Guiche.

Dans le dernier quart du 17ème siècle, Bernard de la Guiche est ruiné. Il doit se séparer de ses propriétés bourbonnaises. Le château de Chavroches est cédé aux religieuses carmélites de Paris. Cette vente donne lieu à un procès-verbal d'état des lieux au moment de l'acquisition. Ce document a été conservé aux archives départementales. C'est ainsi qu'il permet de comprendre l'état du château en 1686.

 

Pour lire l'analyse de l’État des lieux et pour télécharger le texte dans sa version originale, cliquer sur les 2 liens ci-dessous.

CHAVROCHESL'AUBERGE DE LA BESBRE

   L’Auberge de la Besbre était fermée depuis le départ à la retraite de Dominique Coursol qui n’avait pas réussi à céder son fond de commerce. La municipalité, étant propriétaire des murs, a décidé dans un premier temps de racheter la licence IV, puis elle a engagé le processus de rénovation complète du bâtiment pour en permettre la réouverture. L'inauguration a eu lieu le vendredi soir 13 juillet, en profitant d'une belle éclaircie ensoleillée.

 

Voir le diaporama ci-contre

 

   Le bâtiment de "l'auberge de la Besbre", qui marque l'entrée de Chavroches, au pied de la butte, a une longue histoire. Pour en découvrir une partie, cliquer sur le lien ci-dessous.

LA LEGENDE DE JEANNE

JEANNE DE "CHAVEROCHE –  LA BLONDE AUX YEUX D’OR »

 

    Légende publiée par le docteur Georges Piquand Le docteur Georges Piquand est un chirurgien français (1876-1955). Il fut chirurgien en chef de l'hôpital de Montluçon et manifesta un grand intérêt pour le folklore et les traditions populaires de sa région. En 1930, il fonda les Maîtres sonneurs du Bourbonnais. Son oeuvre d'érudit bourbonnais fut marquée par la publication des Légendes bourbonnaises. Cet important travail de collecte des légendes traditionnelles s'est étalé sur près de 20 ans.

LE PATRIMOINE DE CHAVROCHES

Le bourg de Chavroches, perché sur la butte qui domine la Besbre, est une magnifique destination de promenade : les châteaux, l'étang, les carrières, les four à chaux, les sources ou les croix et bien-sûr la beauté des paysages.

Le bourg de Chavroches fut le siège d'une châtellenie du Bourbonnais. Le château percevait de multiples redevances et rendait la justice. Cette fonction de pouvoir explique, en partie, la richesse du patrimoine bâti.

 

Lire la présentation synthétique du patrimoine de Chavroches en cliquant sur le bouton ci-dessous et regarder le diaporama en plein écran.

A consulter

Le site internet de la commune de Chavroches, particulièrement les pages histoire et tourisme, en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

http://www.mairiedechavroches.sitew.fr/

 

Et un ouvrage intéressant :

CHAVROCHES par Marcel Jay, ouvrage consultable en ligne à l'adresse suivante :

 

http://fr.calameo.com/read/004048900cc645c84658a

CHAVROCHESau 16è siècle et en 1900

Le livre, "Chavroches au 16ème siècle et en 1900",  écrit par Michel Valette et édité par la commune de Chavroches est disponible à la vente.

Il est possible de la commander en téléphonant à la mairie de chavroches au  04 70 34 73 83

LA CHAUXà Chavroches

Ci-contre un article publié dans le journal "la Montagne" du 15 février 2021. Article rédigée par Sophie Matho, correspondante du journal.

 

Le diaporama illustre l'article car les restes de l'activité d'extraction et de transformation de la pierre à chaux sont encore bien visibles.

On peut  voir les fours de la Bergerie, le bâtiment de stockage et d'expédition des sacs de chaux, ainsi que "la gueule" des fours et du matériel pour concasser la pierre et mettre la chaux en sacs.

Cliquer sur l'article pour lire en plein écran.

La Maison du Tisserand incontournable 

En empruntant le sentier au pied du château, on peut découvrir trois grottes, dont une nommée la Maison du Tisserand, incontournables lors d'une balade au sein du petit village de Chavroches.

Ce sentier fut d'abord nommé « sentier des rocs » ; cette maison troglodytique datant du XII e siècle ne compte qu'une seule pièce, avec une porte et une petite fenêtre. Les registres paroissiaux conservent les traces de différents occupants de cette grotte. 

 

Pour lire la suite de l'article de La Montagne du 22 février 2021, cliquer sur le lien suivant :                                      

LE BAPTÊME D'UNE CLOCHE

   Le campanile de l'église de Chavroches se voit de loin, surtout le soir quand l'église est éclairée. Les documents disent qu'il y avait au moins deux cloches. La seconde cloche, baptisée Marie, est remplacée en 1651. le curé Fauvre signale qu'elle fut déjà changée en 1620 alors qu'il venait d'être nommé prêtre à Chavroches. A noter que la cloche a été fondue au monastère du Moûtier de Thionne.

Voici le texte original transcrit du registre paroissial de Chavroches :

 

 

 

Cliquer sur la photo pour voir en plein écran

LE MONUMENT AUX MORTS DE CHAVROCHES

Dès Août 1919, Chavroches a eu son monument aux morts de la "Grande Guerre". Il s'agit probablement d'un des premiers monuments de France car la plupart des monuments ont été érigés en 1920-1921, après le vote de loi permettant des subventions publiques à partir de 1920. Le 11 novembre 1922 devient le jour de la fête nationale, jour férié.

Le monument de Chavroches, une pyramide de granit, a été érigé au centre du cimetière.  Lire le détail de la construction, dans le document joint;

 

 

cliquer sur une photo pour voir le diaporama en plein écran.