Patrimoine de Jaligny et des alentours                

Les fiefs de Saint Léon en 1788

On appelle "fief" une terre, des biens donnés pour récompenser les services d'une famille. On peut dire aussi "seigneurie", même s'il ne s'agit pas toujours d'un château ou d'une propriété noble.

Ci-dessous les fiefs de Saint Léon tels qu'ils apparaissent dans "le sommier des fiefs du Bourbonnais" de 1788.

Diaporama de belles vue de Saint Léon

Cliquer sur une photo pour voir les diaporamas en plein écran

La mode à Saint Léon en 1897

   Modeste Verney (1865-1935) a fait presque toute sa carrière d’instituteur à Saint Léon, jusqu’à sa retraite en 1929, à l’âge de 64 ans. Il a rédigé des carnets et des cahiers que ses descendants ont légué à la commune. Modeste Verney rédige d’une plume alerte dans un style agréable, teinté d’un humour bienvenu.
    L’œuvre de Modeste Verney est donc un ensemble documentaire de valeur pour comprendre la vie à Saint Léon quand les campagnes "s'ouvraient au monde" grâce au train et que Vichy était "Paris en petit".

 

   Ci-dessous le diaporama des pages originales du 2ème carnet de Modeste Verney, pages consacrées aux costumes et à la mode. En 1893, M. Verney avait épousé Marguerite Marie Bassot, qui était modiste.

On peut aussi lire le texte de cet extrait en cliquant sur le bouton joint

 

 

 

 

Cliquer sur une photo pour voir le diaporama en plein écran

Saint Léon en 1896

Extraits des "Fiefs du Bourbonnais" écrit par Roger de la Boutresse.

      "Le Puy Saint Ambroise - aujourd'hui Puy Saint-Léon - est du côté de la Loire la véritable vedette du Bourbonnais, et il serait bien étonnant qu'il n'ait pas été autrefois occupé par un poste militaire : nous n'y connaissons pourtant nulle trace de constructions antérieures à l'église ruinée devenue le domaine actuel, et le seul témoignage probant de son antique importance est la grosse foire qui s'y est tenue de temps immémorial jusqu'en 1891.
Comme à Châtelperron, et un peu partout, d'ailleurs, on n'a pas manqué de voir dans la construction mi-religieuse, mi-fortifiée, du Puy Saint-Léon un ancien établissement des Templiers : c'est pourtant une erreur, et, dès 1165, le prieuré du Puy Saint-Ambreul faisait déjà partie des possessions de l'abbaye de Mauzac en Auvergne, parmi lesquelles le mentionne encore Nicolaï."

 

 Pour lire la suite, cliquer sur le bouton :

 

Le monument aux morts de St Léon

Les carnets de Modeste Vernet évoquent toute la vie à St Léon. Il consacre 2 pages à l’inauguration du monument aux morts de sa commune, avec des photos de l'époque. Le monument a été inauguré en 1925. Il est composé d'une stèle de marbre et d'une statue en bronze représentant un "poilu".

Des précisions sont données par un site internet qui recense tous les monuments aux morts. Ci-dessous le lien vers la page consacrée à Saint Léon et le texte qui résume les informations sur la création du monument. Plus un diaporama qui permet de visualiser quelques documents.             Cliquer sur une photo pour voir en plein écran.